Vigilance sur la régularisation des heures supplémentaires des assistants maternels

Pajemploi a entrepris de régulariser les sommes dues au titre de l’exonération partielle des charges sur les heures supplémentaires (complémentaires et majorées), en vigueur depuis janvier 2019 (grosse régularisation…). Certains salariés ont déjà perçu la somme des régularisations directement sur leurs comptes (ceux qui utilisent pajemploi+), pour les autres ce sont les parents qui ont perçu cette somme et qui doivent la restituer à leur salarié (si tant est que parent et asmat soient encore sous contrat…)

Bref, avec la mise en place rétroactive de vos droits, s’accompagne parfois un lot d’erreurs que je vous propose de découvrir dans le document ci-joint (top-assmat) :

EXONERATION DES HEURES SUPPLEMENTAIRES ET COMPLEMENTAIRES

Pajemploi est décidément plein de surprises, et c’est au moment où personne ne l’attendait, qu’il a annoncé se saisir du problème d’exonération des heures supplémentaires et complémentaires ! (Voir notre article ici à ce sujet)

Décortiquons donc avec vous ces nouveautés. 🔍

Calcul de l’exonération : Pajemploi prend le parti de la deviner 🔮

Les heures majorées se calculent habituellement de cette façon :

Montant des heures majorées = taux horaire x (1+ majoration) x nombre d’heures

Ainsi si l’assistant(e) maternel(le) a fait 10h30min (10,5h) majorées à 25% et que le taux horaire est à 4€ brut cela donne :

Montant des heures majorées = 4€ x (1 + 0,25) x 10,5h = 52,50€

Il existe depuis janvier 2019 deux mesures d’exonérations sur ce montant,:

  • une exonération fiscale qui fait que ces 52,50€ n’intègrent pas le salaire imposable. Le salarié ne paie donc pas d’impôts sur cette somme.
  • une exonération partielle de cotisations, qui baisse les charges sociales de 11,31%. Le salarié récupère ainsi 11,31% x 52,50€ = 5,94€ sur son salaire net en plus !

Cependant Pajemploi ne dispose pas des données nécessaires à un calcul exact : en effet sur les déclarations, il n’est actuellement pas possible d’indiquer un nombre d’heures majorées exact, ni un taux de majoration, ni non plus le montant total des heures majorées.

À ce jour Pajemploi a donc pris le parti de faire une estimation des montants majorés.

Ainsi Pajemploi calcule dorénavant ce montant comme suit :

Étape 1 : il convertit le salaire horaire net déclaré en brut, en considérant que l’usager n’a pas intégré lui- même l’exonération de cotisations.

Étape 2 : il convertit le taux horaire net déclaré en brut.

Étape 3 : il considère que les usagers ont bien reconverti en « heures normales » sur leurs déclarations, tous les éléments de salaire qui ne seraient pas des heures majorées : régularisation éventuelles, paiement des congés, etc.

Étape 4 : il lance enfin ce calcul :

Montant brut des heures majorées = Salaire brut – (nombre d’heures normales x taux horaire brut)

Étape 5 : il calcule enfin l’exonération de 11,31% sur cette base et l’ajoute au salaire net… Tadam !!

Cela fonctionne t-il ? 🕵

Globalement oui, mais le diable se cache souvent dans les détails… 😈

Le souci de cette méthodologie est qu’elle ne peut donner qu’un résultat approximatif, certes proche de la réalité dans la majorité des cas, mais qui risque d’être complètement faux dans plusieurs situations.

Par exemple ces éléments auront un impact à la marge :

🔔 Si le taux horaire net réel est à 4 décimales au lieu de deux (ce qui est le cas lorsque le contrat est calculé à partir du brut).

🔔 Si les heures normales ont dû être arrondies lors de la déclaration (Pajemploi n’accepte que des heures entières).

Mais les éléments ci-dessous peuvent par contre complètement fausser le résultat, et représenter une perte potentielle importante pour l’employeur ou l’assistant(e) maternel(le) :

⚠ Si l’employeur a lui-même correctement calculé le salaire net de son côté en intégrant l’exonération et qu’il déclare ce résultat, alors tout devient faux. L’exonération devinée par Pajemploi sera à minima 10% supérieure à la réalité et Pajemploi la rajoutera à nouveau au salaire, cela fait une charge pour l’employeur de plus du double de la réalité.

⚠ Si l’usager oublie de convertir en « heures normales » un paiement de congés ou une régularisation de salaire sur sa déclaration. L’exonération sera appliquée aussi sur ces montants- là ! Un sacré coût injustifié en plus pour l’employeur, et une exonération fiscale indue pour l’assistant(e) maternel(le)… 😔

⚠ Si le taux horaire a évolué en cours de mois, en raison d’un avenant au contrat par exemple (Il faudra bien indiquer le taux horaire moyen pondéré et surtout pas celui du contrat initial ou de l’avenant).

Une inconnue… 🙄🙏

Nous ne sommes pas arrivés à savoir si pour les futures déclarations (et en particulier celle de mai 2020), Pajemploi va également appliquer ces principes, ou si le formulaire de déclaration va être mis à jour afin de permettre la déclaration d’un montant exact au titre des heures majorées.

Nous faisons l’hypothèse dans la suite de cet article et pour la préparation des déclarations du mois que le formulaire de déclaration n’évoluera pas, et que les principes exposés ci-dessus continueront d’être appliqués sur les futures déclarations.

Sauf information communiquée plus tôt par nos contacts, nous allons devoir attendre le 25 du mois pour vérifier ce point… 😩

Et maintenant, que faire ?

Toutes les personnes qui souhaitent mettre en œuvre un calcul exact se retrouvent devant une difficulté importante :

Comment faire pour l’obtenir, alors que Pajemploi appliquera une estimation dans tous les cas ?

Étape 1 : déclarer le salaire net versé sans exonération comme le demande Pajemploi.

Étape 2 : calculer de notre côté le montant de l’exonération qu’en déduira Pajemploi, et la comparer au montant calculé de manière exacte.

Étape 3 : si nécessaire ajuster à la marge le nombre d’heures normales déclarées, voir le taux horaire déclaré, pour forcer Pajemploi à aboutir sur un calcul d’exonération le plus proche possible de la réalité.

Étape 4 : enfin compenser la différence restante (un très petite somme si les choses sont bien faites) si nécessaire par ailleurs.

Ainsi nous avons besoin de quelques jours pour digérer ces nouveautés, mais dès la semaine prochaine nous allons mettre à disposition de nos membres une adaptation des fiches de paie Top-Assmat et des simulations de déclarations pour que d’une part le calcul de Pajemploi tombe le plus près de la réalité dans toutes les situations possibles et imaginables et que d’autre part le salaire total versé par l’employeur soit rigoureusement exact !

Soyez attentifs !

Vous l’avez compris, il va falloir faire très attention en déclarant sur Pajemploi, en particulier si vous avez des heures supplémentaires ou complémentaires, autrement le calcul de l’exonération peut être complètement erroné et représentera alors une charge indue pour l’employeur ou une perte pour l’assistant(e) maternel(le).

Les cases « Salaire net total », « Taux horaire net normal » et « Nombre d’heures normales », contrairement à ce que leur nom indique, vont être utilisées pour le calcul des heures supplémentaires et leur exonération, et non pas la case « nombre d’heures majorées » !

  • Il ne faudra surtout pas indiquer en heures normales, le nombre d’heures réelles du mois, mais bien le nombre d’heures mensualisées.
  • Bien prendre soin de déduire les absences déduites éventuelles de ces heures, mais là aussi ne pas le faire au réel, mais au prorata de la déduction effective de salaire (calcul de cassation).
  • Ne pas oublier non plus de convertir en heures normales tous les montants qui ne correspondent pas à des heures supplémentaires ou complémentaires : congés payés, mais aussi les majorations particulières (jour férié, travail de nuit, régularisation de salaire, etc).
  • Il faudra continuer à veiller à ce que le salaire net déclaré soit supérieur ou égal à la formule « heures normales x taux horaire » (sinon la déclaration ne passera pas).
  • Enfin et c’est le plus important : il faudra bien indiquer sur la déclaration pajemploi le salaire net AVANT exonération et non après comme jusqu’à présent.

Et pour les mois passés ?

Pajemploi a commencé à recalculer pour certaines personnes les bulletins de paie des mois passés selon la méthode expliquée ci-dessus.

Des emails commencent donc à être envoyés aux assistant(es) maternel(le)s et aux employeurs indiquant que les bulletins de salaires depuis janvier 2019 sont remis à jour.

Malheureusement Pajemploi fait l’hypothèse que l’exonération n’avait pas déjà été calculée par ailleurs, ce qui comme expliqué ci-dessus fausse le résultat…

Toutes les personnes conseillées par les associations, les syndicats, la FEPEM, et Top-Assmat, avaient en effet déjà calculé cette exonération depuis janvier 2019 et l’avaient intégrée sur le salaire net déclaré. Pour ces personnes, Pajemploi est donc en train de la calculer une deuxième fois et d’effectuer des virements en conséquence.

Pour bien saisir ce qu’il convient d’appliquer dans la situation présente, il faut comprendre que l’exonération de cotisations est bien un coût à charge de l’employeur, puisque le salaire net s’en trouve augmenté. C’est bien ce que Pajemploi appliquera à partir de mai 2020, en l’ajoutant au salaire net à payer pour l’employeur.

Et pour les mois de Janvier 2019 à Avril 2020, Pajemploi a décidé de faire porter par la CAF, le coût de l’exonération, au lieu de la refacturer aux employeurs.

Cependant si pour les mois passés l’employeur avait déjà pris l’initiative de régler lui-même cette exonération, comme c’est le cas pour les utilisateurs de Top-Assmat, ce rattrapage n’aura pas  lieu d’être, puisque l’employeur a déjà payé son dû et que l’assistant(e) maternel(le) a touché le sien également.

Ainsi vous pouvez considérer :

  • soit que cette erreur de pajemploi est au bénéfice du salarié, car conformément à leurs instructions ce virement lui est destiné.
  • soit que ces montants auraient été pris en charge pour l’employeur s’il ne les avait pas déclarés. Auquel cas il pourrait sembler normal que ne soient reversées à l’assistant(e) maternel(le) uniquement la différence entre le virement de Pajemploi et les exonérations déjà payées par l’employeur.
  • soit vous trouvez un équilibre entre ces deux solutions !

Dans tous les cas il s’agit d’un choix personnel que vous devez voir entre vous.

Cette situation est sans queue ni tête et le virement n’avait pas lieu d’être.

Notre seule position officielle ne peut être que celle de vous inviter à contacter Pajemploi et leur demander la procédure à suivre pour renvoyer les fonds.

Comment se passe la déclaration d’impôts ?

Pajemploi transmet à l’administration fiscale les salaires nets imposables touchés par l’assistant (e) maternel (le) pour chacun de ses contrats.

Le salaire net imposable dépend notamment de cette exonération fiscale. La valeur transmise par Pajemploi peut donc être légèrement différente de qui aurait dû être.

Pour être rigoureux, il convient donc pour le calcul de l’abattement dont bénéficient les assistant(e)s maternel(le)s de repartir des bons montants de salaire net imposable. »

Le RAM reste à votre disposition, dans la limite de ses capacités, par téléphone 06.95.13.47.77 ou courriel ramvi@orange.fr

Bien à vous

Stéphanie Dardy

Recommandations hygiène et mesures barrières pour les assistants maternels dans le cadre de l’épidémie de COVID-19

Avec la reprise ou l’accroissement d’activité en ce début Mai, il est nécessaire d’adapter quotidiennement nos pratiques et de mettre en place des gestes barrières pour se protéger et protéger les enfants.

Ces gestes sont particulièrement difficiles à mettre en place avec de jeunes enfants et notamment les gestes de distanciation sociale. Ils sont d’autant plus délicats à assumer au quotidien que le besoin affectif des enfants constitue un de leurs besoins essentiels et qu’ils peuvent aussi être perturbés par l’ambiance familiale de confinement/déconfinement.

Beaucoup d’enfants vont retrouver leur assistant maternel après une longue absence. Quel que soit le contexte, l’enfant aura toujours besoin de câlins et de moments de proximité.

Il faut rappeler que contrairement aux situations observées avec de nombreux virus respiratoires, les enfants semblent moins porteurs du Sars-Cov-2 que les adultes et les données disponibles sur la contagiosité des enfants entre eux et vers les adultes sont rassurantes, en particulier pour les jeunes enfants.

Alors comment concilier à la fois les besoins affectifs des enfants et le renforcement des règles d’hygiène?

Des recommandations gouvernementales (voir mail du RAM) et différents protocoles sur internet existent, certaines mesures sont plus ou moins applicables ou du moins demandent à être adaptées aux conditions d’accueil de chacun. Je vous propose de  faire un recueil des échanges sur les gestes barrières et astuces  du quotidien, qui se sont tenus lors de la visioconférence du 7 Mai. Beaucoup de ces mesures sont déjà appliqués par un grand nombre d’entre vous mais il y aura forcément des gestes qui seront nouveaux et qu’il faudra intégrer progressivement dans votre quotidien avec les enfants. L’idée est que chacun puisse y piocher ce qui convient le mieux à ses conditions d’accueil  :  mesures préventives

Bien à vous.

Stéphanie Dardy

Références des textes consultés:

https://www.gironde.fr/actualites/covid-19-accueil-du-jeune-enfant

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19-mesures-protection-enfance.pdf

https://www.lassmat.fr/etre-assmat/techniques-professionnelles/accueil-d-enfants-et-covid-19-quels-risques-quelles

https://flog6.webnode.fr/l/covid-19-preparer-le-retour-a-la-creche/

Port du masque obligatoire pour les assistants maternels (décret du 11 mai 2020): https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2020/5/11/SSAZ2011567D/jo/texte

Sur le nettoyage à la vapeur : http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/toutes-les-questions-sante/questions-sante-2020/?tx_equestionreponse_pi1%5Bquestion%5D=22266&tx_equestionreponse_pi1%5Baction%5D=show&tx_equestionreponse_pi1%5Bcontroller%5D=Question&cHash=3a6081df07a52388368570f00ce0cb5c

Liens @ utiles assistant maternel/parent

Les sorties étant limitées et internet foisonnant de trouvailles plus ou moins fiables, voici une sélection de sites internet sûrs qui pourraient intéresser les assistants maternels, les parents employeurs et les futurs parents :

  • Pour toute question sur l’activité partielle, le ministère du travail a mis en place un service d’assistance par région, voici les coordonnées pour la Nouvelle Aquitaine : Assistance indemnisationFlyer
  • Déclaration de l’indemnisation exceptionnelle reconduite en Avril sur Pajemploi
  • IRCEM : une aide sociale pour assistant maternel ou parent employeur, à hauteur de 300euros pour le paiement de créances (demande en ligne via Web Action Sociale de l’Ircem ou tel: 0 980 980 990) et téléconsultation médicale gratuite pour les adhérents IRCEM, rdv sur votre espace client:aide sociale IRCEM et IRCEM
  • Face aux nouvelles difficultés que nous pouvons rencontrer avec le confinement, voici des lectures, des vidéos sur l’accompagnement que nous pouvons proposer aux enfants: Parents, professionnels et même futurs parents, ces sites sont remplis de ressources pour chacun d’entre nous!  livret-dactivits-des-ergothrapeutes-pour-vous-et-vos-enfants et Enfance et covid

Et un numéro vert gratuit lorsque l’on a besoin d’être écouté, soutenu : 0 805 827 827 (de 10h à 18h)

  • Ipéria: sur le plan des formations en cours ou à venir, l’institut Ipéria annonce avoir mis à la disposition des organismes de formation labellisés un guide des bonnes pratiques de téléformation, une plateforme de formation en ligne et une assistance pédagogique cliquez ici : Ipéria

Un numéro gratuit : 0 800 820 920 pour les demandes et renseignements liés à la formation professionnelle.

  • Et enfin, pour vous y retrouver dans la jungle des tutos de masques à faire soi-même, voici les patrons et guide d’utilisation certifiés par l’AFNOR : pour les masques solidaires et ici masque

Continuez de prendre soin de vous et de vos proches.

précautions sanitaires

Le relais d’assistants maternels.

Stéphanie Dardy

Déclaration de salaire assistante maternelle – mars 2020

Nous sommes en pleine période de déclaration de salaire et, au vu des appels reçus, beaucoup de questions restent encore en suspens. J’espère vous apporter quelques éclaircissements avec cet article.

Dans un premier temps, voici le lien internet de Pajemploi qui vous indique la procédure à suivre avec une formule de calcul à appliquer accompagnée d’exemples pour mieux comprendre:

procédure à suivre / Pajemploi

Et puis j’ai trouvé également un document clair et fiable qui reprend la plupart des divers questionnements dont on me fait part ces derniers jours (pôle emploi, congés payés, arrêt maladie, activité partielle), je le mets en lien ci-dessous:

Article AssMat Mag

J’espère que ces documents pourront vous aider.

Le RAM reste à votre disposition au 06.95.13.47.77 ou ramvi@orange.fr

Stéphanie DARDY

Places d’accueil assistants maternels

Au vu des circonstances actuelles et des mesures de confinement, nous souhaitons vous informer et vous rassurer.

D’une part vous informer que nous avons mis en place un plan de continuité des servives, tel le RAM (Relais d’Assistants Maternels) qui reste accessible aux parents employeurs et aux assistants maternels grâce au télétravail.

D’autre part, vous rassurer sur le dévouement des assistants maternels du RAM, lesquelles comptent:

  • Pour la Communauté de Communes Isle et Crempse : 44 assistantes maternelles, qui offrent à ce jour 91 accueils d’enfants, 24 places sont disponibles et 28 places ne sont pas renseignées.
  • Pour la Communauté de Communes Isle Double Landais : 46 assistantes maternelles, qui offrent à ce jour 103 accueils d’enfants, 49 places sont disponibles et 8 places ne sont pas renseignées.
  • Pour le Gursonnais : 15 assistantes maternelles, qui offrent à ce jour 24 accueils d’enfants, 12 places sont disponibles et 5 places ne sont pas renseignées.

Nous sommes tous mobilisés pour soutenir l’effort national et le RAM reste disponible pour toutes vos questions au 06.95.13.47.77 ou par courriel : ramvi@orange.fr

 

Prenez soin de vous et de vos proches.

Stéphanie Dardy

INFORMATION CORONA virus CRECHE et Relais Assistantes Maternelles Mussidan

un lien afin de pouvoir expliquer  aussi  aux enfants ce qui se passe autour d’eux :

https://www.lassmat.fr/etre-assmat/techniques-professionnelles/il-faut-parler-du-coronavirus-aux-enfants

Suite à la déclaration du Président de la République afin de prévenir toute propagation du COVID 19, les différents services d’accueil petite enfance (Crèche et Relais d’Assistant Maternel) ne pourront maintenir l’accueil des enfants à partir du 16 mars jusqu’à nouvel ordre. Nous vous contacterons par courriel pour vous informer de la reprise d’activité (pensez à regarder vos spams).

Nous accueillons bien entendu les enfants de :

  • tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés: hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de  santé …
  • tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …
  • les professionnels de santé et médico-sociaux de ville: médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…
  • les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.

Il est nécessaire de garder raison et patience, car cette épidémie, à ampleur inédite, nous demande à tous souplesse, réactivité et va impacter nos vies à bien des niveaux.

Nous restons à votre disposition pour toutes questions.

CRECHE RAM
Tel 05.53.81.23.68 Tel : 06.95.13.47.77
Mail : isleauxbambins@orange.fr Mail : ramvi@orange.fr

Merci de votre compréhension,

Au RAM en janvier, il y avait…

1/ Les goûts et des couleurs de l’Hiver : atelier de découverte sensorielle (goûter, sentir toucher, mâcher) sur le thème de l‘Hiver. Assistantes maternelles et enfants ont découvert, avec plus ou moins de plaisir selon leurs goûts, des épices « de saison » (cannelle, clou de girofle, cardamome, badiane, noix de muscade, bâton de réglisse), des pignes au toucher et aux senteurs surprenantes (huiles essentielles* de lavande, pin sylvestre, citron, tea tree, ect), du pain d’épices, de la tisane de thym citronné bio au miel du Périgord, des rondelles de citron et mandarine séchées maison.

Pour ensuite, s’ils le voulaient, faire de la peinture aux épices, dont voici la recette

Annotation 2020-02-04 155913

  • « Les huiles essentielles ne doivent pas être mis en contact avec la peau des enfants, c’est pourquoi j’utilise des pignes avec quelques gouttes disposées au coeur pour sentir les huiles sans les toucher. « 

2/ Quand les enfants font des pieds et des mains…

Je vous laisse découvrir pourquoi vos enfants sont peut être rentrés à la maison avec des ongles de toutes les couleurs…

Annotation 2020-02-04 155957

Avec les assistantes maternelles, nous les avons laissé bien sûr explorer toutes les possibilités. Et si vous n’êtes pas convaincu par l’intérêt d’activités pieds nus, vous trouverez plusieurs explications dans cet article :

libérez les orteils, c’est le pied!

le Relais d’Assistants Maternels (R.A.M)

En attendant Noël…

Pour celles et ceux qui souhaitent refaire les cocktails sans alcool proposés lors du goûter de Noël, voici les ingrédients:
Le Cendrillon= 1/3 ananas, 1/3 orange, 1/3 citron et un peu de sirop de grenadine.
Le Baby blues= jus pomme+un peu de sirop de bubble gum (un peu artificiel mais cela reste exceptionnoël hihi!)
La Pina colada (pour enfant!)= 2/3 ananas, 1/3 lait de coco.
En vous souhaitant une bonne dégustation et un grand MERCI à tout(e)s les cuisinier(e)s de Noël 🙂

mde
mde

Et voici, en prime, notre petit karaoké de Noël :

chanson noel

RAM: nouvelle rentrée, nouveaux horaires

Les animations du Relais d’Assistants Maternels reprennent avec la rentrée scolaire et vous propose de nouveaux temps d’accueil collectifs :

Les lundis et vendredis matins sur inscription par téléphone ou mail* de 9h30 à 11h30 au bureau du RAM à Mussidan (derrière la crèche)

Les mardis matins de 9h30 à 11h30 au Centre de Loisirs de Montpon (à côté du stade les Massias)

Les jeudis matins de 9h30 à 11h30 à la mairie de Villamblard (salle RDC, face à l’école primaire)

*Pour les inscriptions, contact au : 06.95.13.47.77 ou ramvi@orange.fr

 

traduction: « avec la rentrée, on ressort les ballons et les gommettes! »

davdav

 

Journée internationale du sommeil 22 mars 2019

Capture sommeil

Le Sommeil de l’enfant

· Le bébé

De 6 mois à 1 an
Comment aider mon bébé à faire ses nuits ?
– L’endormissement
Pour qu’un bébé fasse ses nuits, il faut d’abord qu’il soit capable de s’endormir seul. Il faudra coucher votre bébé encore éveillé afin qu’il apprenne à trouver son sommeil tout seul. Il est important de renforcer les signaux de sommeil avec un rituel de coucher et des horaires de lever, de coucher, de repas et de siestes réguliers.

– Dans la nuit
Au moment des éveils nocturnes, il est important de laisser au bébé le temps de retrouver son sommeil. Ces éveils sont normaux : le bébé reste éveillé plusieurs minutes et se rendort souvent sans intervention des parents. Pendant cette période d’éveil, les bébés jouent, gazouillent et parfois pleurent. Si les parents interviennent au premier signe d’éveil, le bébé n’a pas le temps de se rendormir seul.

– Alimentation pendant la nuit
En principe, à partir de 6 mois, le bébé n’a plus besoin de tétées pendant la nuit. S’il est encore alimenté pendant la nuit, il faudra essayer de supprimer les tétées, soit totalement, soit en diminuant progressivement la quantité de lait des biberons.
Conseil aux parents : Ne pas associer le biberon du soir à l’endormissement, il devra être pris en dehors de la chambre, en dehors du lit. Il faudra, enfin, diminuer progressivement sur 10 à 15 jours la quantité et la qualité de chaque biberon nocturne.

 

· De 1 à 3 ans

Que faire pour aider mon enfant à garder un bon sommeil ?

À faire :
– Gardez un rituel de coucher et privilégiez ce moment particulier avec votre enfant.
– Utilisez le même rituel de coucher en vacances, le week-end et en semaine.
– Observez votre enfant et essayez de trouver l’heure de coucher qui lui convient.
– Gardez des horaires réguliers de coucher, de lever, de siestes et d’activités.
– Trouvez des activités stimulantes pendant la journée. (Surtout de l’exercice physique en plein air).
– Diminuez l’intensité de la lumière le soir et ouvrez grand les volets le matin :
– L’alternance lumière/obscurité est importante pour synchroniser l’horloge biologique sur le rythme jour/nuit.

 

À éviter :
– Pas de biberon pour aider votre enfant à s’endormir.
– Le lit de l’enfant doit être réservé au sommeil – ne pas remplir son berceau de jouets.
– Aller au lit ne doit pas être une punition.
– Évitez les boissons contenant de la caféine (soda type cola).
– Limitez le temps de télévision, surtout le soir.
– Pas d’écrans dans la chambre de votre enfant.

 

Quelles sont les difficultés de sommeil de l’enfant de 1 à 3 ans ?
Deux cas de figure sont fréquents chez les enfants entre 1 et 3 ans – les enfants qui n’ont pas envie de s’endormir et les enfants qui réveillent leurs parents plusieurs fois par nuit. Les terreurs nocturnes et les cauchemars sont aussi fréquents. Chez les enfants de 3 – 4 ans, 22 à 29 % des enfants ont des problèmes de sommeil, 15 % ont des difficultés d’endormissement et 23 % se réveillent régulièrement.
Dans la plupart des cas, ces troubles sont dus au fait que l’enfant a oublié – ou n’a jamais appris – comment s’endormir seul. Dans des cas plus rares, les troubles du sommeil sont en relation avec des maladies comme un reflux gastro-oesophagien par exemple, ou de l’anxiété mais celle-ci est alors également présente dans la journée.

 

Source : Institut National du sommeil et de la vigilance

Pour aller plus loin :

https://institut-sommeil-vigilance.org/le-sommeil-de-lenfant/