Des films d’animation simples pour expliquer les gestes barrières aux jeunes enfants (partenaire de l’Unesco)

Un jeune studio d’animation de Marseille a fabriqué neuf petites vidéos pour expliquer les gestes barrières aux enfants de manière douce et créative. Cette campagne, qui s’inscrit dans une démarche citoyenne, a obtenu le partenariat de l’Unesco.

Par Annie Vergnenegre. Son arme face au Covid, c’est la tendresse. Les Loulous de Florence Prévost, alias Coeur d’Artiflo sont à croquer.

Elle les a créés au moment du déconfinement à la demande d’une amie directrice d’un centre de loisirs pour rassurer les enfants et leur apprendre comment se protéger.

Se dire bonjour, tousser, bien se laver les mains…. les bons gestes à retenir, en s’amusant.

Les six affiches postées sur Facebook ont très rapidement été très largement partagées. Pour parvenir jusqu’à Alexandre Charlet, producteur des Films du Cygne et co-fondateur du Studio Animation à Marseille.

« Ma compagne m’a dit, est-ce tu pourrais imprimer ces affiches pour les montrer à Juliette (leur fille de 4 ans), raconte le producteur de films d’animation. En imprimant les affiches, je me suis dit, mais c’est trop mignon, le message est hyper simple, il faudrait les animer. »

Alexandre Charlet a donné vie aux jolis minois de Coeur d’ArtiFlo. A partir des dessins, le Studio Animation de Marseille a fabriqué six petits films de 25 secondes, à télécharger gratuitement sur le site Lespetitsloups.tv.

Six films fabriqués dans l’urgence

« Comme on ne sait pas coudre, on ne peut pas faire des masques, mais on sait faire des animations, ajoute-t-il. L’idée, c’était de les faire au plus vite, d’être dans la même urgence que les besoins des équipes pédagogiques, que ce soit les écoles, les centres de loisirs. »

« On a un univers graphique et des messages simples qui parlent aux enfants, dès la maternelle et primaire, entre 3 et 7 ans. Par exemple, tousse et éternue dans ton coude et danse le Dab, ça nous amuse et on sait que ça peut parler aux enfants ».  

Ce mardi, quatre nouveaux modules sont mis en ligne. Ils sont consacrés à la distanciation et le port du masque.

« On a eu pas mal de demandes de maîtresses qui nous ont rapporté que les enfants étaient effrayés, ils ne reconnaissaient pas leur maîtresse. L’idée, c’est d’être aussi capable de répondre aux demandes dans l’urgence ».

Un partenariat avec l’Unesco

« On en est à faire des versions internationales, dans toutes les langues, j’ai réussi à obtenir le partenariat de l’Unesco pour la diffusion, parce que l’objectif de départ pour nous, c’est vraiment que ces films et ces affiches soient mis à disposition gratuitement. »

Francetvinfo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s